Urbasys : Signature d’une convention quintipartite pour une meilleure valorisation des déchets dans le Grand Paris Sud

UrbasysConvention quintipartiteLa société d’exploitation Urbasys, filiale du groupe Urbaser et Valorga International, est le délégataire actuel du contrat de Délégation de Service Public portant sur l’exploitation de l’usine de tri-méthanisation compostage des déchets ménagers du Sivom de la vallée de l’Yerres et des Sénarts.

L’installation, située à Varennes-Jarcy (Essonne), mise en service en 2003, valorise les déchets de 175 000 habitants en compost normé pour les agriculteurs, et en biogaz qui est transformé en électricité. Les déchets des quinze communes rattachées au Sivom bénéficient de cette valorisation.

Grâce à une convention quintipartite signée le 3 mai dernier à l’Agglomération Grand Paris Sud, entre le Sivom , le Smitom du Lombric, Urbasys, Véolia et Ourry, en présence notamment de Guy Geoffroy, Président du Sivom, de Franck Vernin, Président du Smiton et de Claude Saint-Joly, Président d’Urbasys, ce sont 18 000 tonnes de déchets provenant de communes adhérentes au Smitom du Lombric (Cesson, Lieusaint, Nandy, Réau, Savigny-le-Temple et Vert-Saint-Denis), qui vont être valorisées sur l’installation de tri-méthanisation-compostage du Sivom.Le Sivom renverra à son tour 19 500 tonnes de refus non recyclables issus de son installation vers l’Unité de Valorisation Energétique du Smiton située à Vaux-le-Pénil.
« L’incinérateur les transformera en énergie thermique sur le réseau de chaleur de Melun et en énergie électrique sur le réseau RTE », a annoncé le Smitom du Lombric.« C’est du gagnant-gagnant avec une prise en charge intelligente de nos déchets respectifs », s’est réjoui Guy Geoffroy « Ce projet ne fut pas simple à mettre en musique avec les cinq partenaires différents » a reconnu Franck Vernin. « Mais le test mené depuis début avril est concluant. Espérons que l’opération essaime sur le territoire et convainque d’autres syndicats de faire de même. »
Cette synergie intercommunautaire dans le domaine de la valorisation des déchets constitue pour Urbasys une excellente opportunité pour démontrer concrètement le rôle complémentaire de la filière méthanisation avec la valorisation énergétique des fractions combustibles, et ce, dans le cadre d’un territoire élargi.
Pour le Sivom et le Smitom du Lombric, cette convention leur permet de suivre le sens de la loi de transition énergétique, qui impose de valoriser toujours davantage le contenu de nos déchets.