Présentation du nouvel actionnariat du Groupe Urbaser SA

 

Le Président-Directeur général d'Urbaser Environnement présente le nouvel actionnariat du Groupe Urbaser SA

Claude Saint-Joly, Président-Directeur général d’Urbaser Environnement, s’est adressé, quelque peu solennellement, à ses équipes ce vendredi 27 janvier pour leur présenter la nouvelle organisation du Groupe Urbaser. La cession par le Groupe ACS du Groupe Urbaser SA à un consortium chinois, constitué du Groupe China Tianying Inc. (CNTY) et de plusieurs fonds d’investissement de l’état chinois a été en effet définitivement officialisée le 7 décembre 2016.

C’est l’ensemble du personnel du siège social d’Urbaser Environnement à Montpellier ainsi que les Directeurs de sites ou de filiales du Groupe en France et quelques-uns de leurs proches collaborateurs, qui ont écouté avec attention les explications de Claude Saint-Joly et ont participé activement à cet échange en posant de nombreuses questions auxquelles leur Direction a répondu de façon exhaustive et précise.

Créé en 1984, CNTY est une société cotée en bourse bénéficiant d’une capitalisation boursière actuelle de 1,3 milliards d’euros. Avec 1250 salariés, elle développe son activité principalement dans les domaines de l’environnement et de l’énergie, notamment dans la construction et l’exploitation d’installations d’incinération de déchets, d’installations de production d’énergie, de traitement d’eaux résiduelles, de traitement de déchets industriels, et dans la fabrication d’équipements industriels.

Claude Saint-Joly a exposé la composition du nouvel actionnariat, notamment les puissants fonds d’investissements adossés à la société CNTY, en particulier le Groupe China Energy Conservation and Environmental Protection (CECEP), mais également la synergie dont va bénéficier ce rapprochement entre CNTY et du goupe Urbaser, la stratégie qui permettra d’atteindre les objectifs fixés et l’organisation qui est en train de se mettre en place.

Le siège de CNTY est situé à Nantong, à quelques 200 km au nord de Shanghai, sur un site de 25 ha qui regroupe les bureaux ultra-modernes du nouvel actionnaire mais aussi d’impressionnants ateliers de fabrication d’équipements.

Le groupe chinois développe par ailleurs une activité de recherche et de développement industriel très intense et est détenteur à ce jour de plus de 300 brevets.

CNTY exploite 7 usines d’incinération disposant des technologies les plus avancées et d’une capacité totale de traitement de 2 400 000 t/an, et construit actuellement 7 nouvelles usines de traitement de déchets ménagers par valorisation énergétique. CNTY est détentrice en exclusivité pour le marché asiatique de la licence relative à la technologie d’incinération de l’entreprise belge Waterleau, technologie qu’elle utilise sur la plupart de ses usines et dont elle fabrique elle-même une bonne partie des équipements.