LETTRE

D'INFORMATION

 

Juillet 2017

LE SEVADEC CONFIE A OCTEVA SON UNITE DE VALORISATION DES DECHETS DU CALAISIS

 

Guy Allemand, Président du SEVADEC et Claude Saint-Joly, Président d’OCTEVA et Président-Directeur général d’Urbaser Environnement, en présence de Laurent Magnin, Directeur général adjoint de Tiru, de Alex-André Jansen, Directeur Eiffage Côte d’Opale, et d’Isabelle Colas, du Cabinet d’architecture Polynôme, ont signé mercredi 5 juillet 2017 le marché de Conception, Construction et Exploitation du CVOMr du SEVADEC. Ce contrat, d’une durée globale de 7,5 ans, est estimé à plus de 67 M€ TTC.

 

En retenant cette solution, par rapport à d’autres solutions telles que le bioséchage, le SEVADEC choisit une solution d’avenir, participant à la transition énergétique et s’inscrivant comme la meilleure synthèse des orientations actuelles fixées par la LTECV, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et par l’Ademe. En effet, cette solution permet de combiner la valorisation matière, une double valorisation énergétique (biométhane et CSR) et la valorisation agronomique.

 

                
     

Guy Allemand et Claude Saint-Joly

 

 Le CVOMr est dimensionné pour traiter 46 000 t/an de déchets ménagers ainsi que 6 000 t/an de tout-venant de déchèterie et 800 t/an d’encombrants. La construction d’une durée de 18 mois débutera à partir de septembre 2018, à l’issue de l’obtention des autorisations administratives. La construction sera suivie d’une période de 12 mois de mise en service industrielle pour une exploitation en phase nominale en décembre 2020 sur une durée de 5 ans, celle-ci générant près de 25 emplois stables. Le CVOMr produira en phase nominale 2,6 millions de m3 de biométhane générant 26 MkWh/an injectés dans le réseau de GrDF.

Forte de son expertise et de son expérience dans la méthanisation des déchets ménagers, OCTEVA a su se différencier en concevant une installation permettant une valorisation optimale et pérenne pour chacune des fractions contenues dans les déchets ménagers du SEVADEC.

 

 

Siège administratif au premier plan et futur CVOMr

au second plan

  • La fraction organique sera méthanisée, après préparation dans 2 tubes de fermentation rotatifs suivie d’un tri mécanique, par la technologie de méthanisation Valorga, développée par Urbaser Environnement depuis plus de trente années, permettant la production de biométhane qui sera injectée dans le réseau de gaz naturel et d’un amendement organique particulièrement apprécié par les agriculteurs et qui bénéficiera d’un retour au sol comme fertilisant;

 

  • Les fractions recyclables telles que les métaux ainsi que le verre sont isolées séparément par tri magnétique et densimétrique pour être ensuite dirigées vers les filières de recyclage;

 

  • La fraction à haut pouvoir calorifique composée de plastiques, textiles et bois va subir un tri spécifique permettant la production de deux qualités de Combustible Solides de Récupération (CSR), l’une destinée aux cimenteries pour alimenter les fours, et l’autre destinée à des chaudières industrielles;

 

  • Enfin la fraction non recyclable et non valorisable constituée des refus ultimes est réduite à 19% et sera enfouie. Ainsi ce sont 81% des déchets ménagers qui seront valorisés et recyclés.

 Guy Allemand, Président du SEVADEC considère que ce nouvel équipement de traitement des déchets pour le Calaisis apporte la preuve que « nos déchets sont une véritable ressource pour le territoire par la production d’une énergie renouvelable et durable, le biométhane, d’un amendement organique valorisé en agriculture et d’un combustible de substitution. »

 

Claude Saint-Joly, Président-Directeur général d’Urbaser Environnement et Président d’OCTEVA, s’est félicité de la confiance accordée par le SEVADEC à OCTEVA à l’issue d’un dialogue compétitif exigeant et sans complaisance. La filière retenue marquera indéniablement l’évolution du traitement des déchets ménagers en France. Ce choix est aussi la démonstration du savoir‐faire des équipes et la qualité du procédé Valorga.

      

Siège administratif du SEVADEC

 

 

RENOUVELLEMENT DU CONTRAT DE COLLECTE DES DECHETS D’ARDENNE METROPOLE

 

Ardenne Métropole renouvelle sa confiance à Urbaser Environnement, pour la collecte des déchets ménagers et assimilés et des emballages recyclables en porte à porte de ses 74 710 habitants répartis sur 20 communes. Ce contrat, d’une durée maximale de 8 ans, est estimé à près de 16 M€ sur la durée du contrat.
  • La mise en oeuvre d’une plate-forme web d’archivage et de gestion des réclamations gérée conjointement par la collectivité et Urbaser Environnement;

 

  • Des véhicules de collecte équipés de motorisation dernière génération norme EURO 6 permettant de réduire significativement les consommations de carburant, les émissions de polluants ainsi que les nuisances sonores grâces aux lèves conteneurs électriques.
La solution retenue par Ardenne Métropole apportera une amélioration significative au niveau de la qualité et de la performance environnementale du service de collecte et mettant à disposition de son client et des usagers de nouvelles solutions : Claude Saint-Joly, Président-Directeur général d’Urbaser Environnement, a déclaré : « Nous sommes très fiers de poursuivre notre partenariat avec Ardenne Métropole en apportant de nouvelles solutions permettant de franchir une nouvelle étape dans la modernisation de la collecte des déchets. » 
  • Une nouvelle gestion des flux permetiant une amélioration du taux d’utilisation des véhicules sur les jours de collecte;

 

  • Un système d’information embarqué permettant de :

 

  • géolocaliser en temps réel les véhicules de collecte;

  • numériser tous les circuits de collecte de référence;

  • relever en temps réel les anomalies rencontrées par les équipages;

 

  • effectuer l’identification des bacs collectés;

 

  • gérer le tonnage embarqué.
 

URBASER ENVIRONNEMENT REMPORTE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS SUR LE TERRITOIRE NORD LOIRE DE NANTES METROPOLE

 

Urbaser Environnement débutera la collecte des déchets ménagers (porte à porte et point d’apport volontaire) sur le territoire Nord Loire de la Métropole de Nantes qui couvrent 7 communes (Carquefou, La Chapelle Sur Erdre, Mauves Sur Loire, Orvault, Sainte Luce Sur Loire, Sautron, Thouare Sur Loire), dès le mardi 1er août. Ce contrat, d’une durée de 6 ans, est estimé à plus de 17,3 M€ sur la durée. Dans le cadre de ce nouveau contrat, Urbaser Environnement propose une amélioration de l’environnement et du cadre de vie du territoire par l’utilisation de camions dotés d’une motorisation dernière génération et d’un niveau sonore réduit de 40% par rapport à la précédente génération. Ces nouveaux véhicules seront équipés de système d’information embarqué qui permettront de recueillir des données et de les exploiter par notre plate-forme web Urba’Connect qui assurera le suivi en temps réel des camions, les km effectués
et la gestion et le suivi des réclamations.
Une nouvelle base d’exploitation est créée sur la commune de Nantes à proximité de l’unité de traitement d’Alcéa, permettant d’accueillir le personnel des équipages de collecte, une trentaine de salariés dédiés à cette prestation, ainsi que les 12 véhicules de collecte qui assureront quotidiennement les prestations de collecte.
La communication est un axe fort de notre proposition et sera ciblée auprès des usagers pour les accompagner dans les changements et l’amélioration du tri. Autre axe fort de notre offre, l’engagement d’Urbaser Environnement en faveur de l’insertion professionnelle et la lutte contre les discriminations, ainsi qu’une attention particulière envers la sécurité de nos personnels.
« Cette nouvelle implantation dans l’ouest de la France constitue pour Urbaser Environnement une réelle opportunité pour un déploiement plus large de nos activités dans les régions Pays de Loire et Bretagne. » précise Claude Saint-Joly
Président-Directeur général.

URBASER ENVIRONNEMENT PRIVILEGIE LA PROMOTION INTERNE DE SES CADRES

 

Dans le cadre du renforcement de l’organisation interne du siège social et pour faire face à la mobilité interne géographique et verticale de certains de nos cadres, Urbaser Environnement a privilégié la promotion interne des personnels
suivants :
  • Corinne Arsène, présente depuis 2008 au sein de la structure en tant que Responsable Administratif et Financier, devient Directrice Administratrice et Financière;

 

  • Emmanuel Faure, présent depuis 2008 en tant que Directeur d’Exploitation, devient Directeur Propreté;
  • Mathieu Cuzzolin, présent depuis 2010 en tant que Chargé d’affaires, devient Responsable du Bureau d’Etudes au sein de la Direction Propreté;

 

  • Sonia Nortes, présente depuis 2010 en tant que responsable comptable devient Responsable Administratif et Financier;

 

  • Laurent Massié, présent au sein de la structure depuis 2010, devient Chargé de communication.