Lettre d’Information
Octobre 2018



Urbaser Environnement crée une Direction du Développement dédiée aux Unités de Valorisation Energétique

La création de cette nouvelle direction s’inscrit dans la stratégie du groupe Urbaser, et de son actionnaire CNTY, de développer la part de marché d’Urbaser Environnement dans l’exploitation des Unités de Valorisation Energétique en France.
Sur les 127 installations que compte la France (chiffre ADEME pour l’année 2012), 111 font l’objet d’un mode d’exploitation par délégation de service public ou par marché de prestation de services, dont 54 seront en renouvellement dans les 5 ans à venir, pour des durées entre 10 et 20 ans.
C’est cette période de renouvellement sans précédent, qui va mobiliser notre équipe d’ingénieurs dédiée, pour organiser les réponses aux futurs appels d’offres. Urbaser Environnement pourra s’appuyer sur leur expertise et leur savoir-faire mais aussi bénéficier des retours d’expérience issus de l’installation de valorisation énergétique de Fos-sur-Mer, d’une capacité de 360 000 t/an de déchets ménagers provenant de la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, ainsi que celles construites et exploitées par les Groupes Urbaser et CNTY qui totalisent 16 unités de valorisation énergétique.
La Direction du Développement Valorisation Energétique a été confiée à Isabelle Lemoine qui cède sa place à la Direction Traitement à Jean-Pierre Lotti, précédemment Directeur des Exploitations du Groupe. L’expérience d’Isabelle Lemoine dans la conception, la construction et l’exploitation d’installations de valorisation énergétique, est riche d’une carrière de 30 années exercées principalement au sein de la société Inova mais aussi au sein des groupes Veolia et Séché.
« C’est une réelle opportunité qui m’est donnée de pouvoir mettre au service du Groupe mon expertise dans ce domaine et d’accompagner Urbaser Environnement dans sa phase de croissance » a précisé Isabelle Lemoine.

Urbaser Environnement SAS – Organigramme – Octobre 2018

Organigramme Octobre 2018
Urbaser Environnement sera présente à Pollutec 2018Pollutec 2018

Pollutec, le salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement et de l’énergie, se tiendra du 27 au 30 novembre prochain à Eurexpo, Parc des Expositions de Lyon .

Nos équipes vous accueilleront Hall 4 Stand J152 pour vous présenter l'ensemble de nos solutions.


L’enquête publique du CVOMR du Calaisis vient de se terminer

CVOMR - Vue généraleLe futur Centre de Valorisation des Ordures Ménagères Résiduelles est soumis à autorisation d’exploitation et a fait l’objet d’une enquête publique qui a débuté au mois de septembre et s’est terminée vendredi 19 octobre.
Les performances de ce projet permettront d’être en par-faite adéquation avec les objectifs de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV), avec un taux d’enfouissement réduit à 19 %, la production d’un biométhane réinjecté dans le réseau, et d’un CSR de qualité, destiné à l’industrie cimentière. Le CVOMR atteindra ainsi un taux de valorisation global de 81%. Ce taux de valorisation ne concerne que le CVOMR et ne prend pas en compte le tri à la source et la valorisation des biodéchets, ni le tri sélectif des emballages et produits recyclables, fruits de la de-marche volontariste du Sevadec mise en place depuis de nombreuses années sur son territoire.
La région Hauts-de-France, dans le cadre de son engage- ment dans la 3ème Révolution industrielle (REV3), a par ailleurs fixé un objectif de première importance concernant la production de biométhane, puisqu’elle vise le leadership européen de la production de biométhane injecté. Avec la réinjection dans le réseau GRDF de 2,6 millions de m3 de biométhane équivalents à 25 000 000 kWh gaz produits par le CVOMR, le Sevadec en sera l’un des principaux contributeurs.
Fidèle a sa politique de gestion des déchets initiée en 1999 par la mise en place de collecte des biodéchets en porte à porte, puis par la construction du Centre de Valorisation Organique de méthanisation des biodéchets, le Sevadec apporte ainsi une réponse concrète aux préconisations de l’ADEME en se dotant de ce nouvel équipement. En effet, le CVOMR est conçu pour pouvoir s’adapter parfaitement, en liaison avec le CVO déjà existant, au développe-ment de la collecte sélective des biodéchets sur le territoire du Calaisis, et au traitement de ces biodéchets en substitution à la matière organique issue des OMR triées mécaniquement.

Le Groupe Urbaser lance la gestion intelligente des déchets

Microsoft Azure UrbaserDepuis des années, le Groupe Urbaser développe des technologies innovantes dans le but de proposer des solutions intégrées aux problèmes environnementaux, dans le cadre des villes intelligentes et de l’économie circulaire. C’est aux côtés du géant Microsoft que le Groupe répond à cet engagement avec la mise en application de la première version de sa plateforme cloud IOT (Internet Of Things). Concrètement, l’IOT, qui se traduit par « l’internet des objets », permet le traitement immédiat des données issues de capteurs connectés.
Urbaser va, dans un premier temps, déployer cette technologie pour les services urbains, à savoir la collecte des déchets et le nettoiement des voiries. Grâce à la géolocalisation des véhicules et à la gestion du niveau de remplissage par les capteurs IOT connectés des conteneurs de déchets, il est possible, à partir de toutes les données reçues, traitées et stockées sur la plateforme cloud Microsoft Azure, d’assurer un suivi et un pilotage en temps réel de l’activité.
Les avantages de ce suivi sont nombreux : maximiser le niveau de service offert aux collectivités, optimiser les trajets de collecte, réduire le niveau de bruit et la consommation de carburant ainsi que les émissions de gaz. Les informations reçues en temps réel des véhicules offrent également la possibilité de détecter les éventuelles pannes et de réduire au maximum le nombre de réparations et d’interruptions de service.
Responsable de l’IOT chez Urbaser SA, Alvaro Palomo Navarro, précise : « Notre objectif à court terme est l’intégration de l’ensemble du parc de véhicules dans le monde, et de l’ensemble des sites de traitement des déchets ménagers dans l’architecture IOT. Urbaser s’intéresse de près au « machine learning » qui est une technologie d’intelligence artificielle. Tout cela nous aidera à améliorer la qualité de nos services et à réduire notre impact sur l’environnement ».
Des solutions de demain au service des villes pour une gestion intelligente et efficace des déchets dont les clients d’Urbaser Environnement en France pourront bénéficier prochainement sur les contrats actuels et à venir.

Direction de la publication : Bertrand Hyllaire — Rédaction : Laurent Massié — 04 67 99 41 00 — This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.— www.urbaserenvironnement.fr