Lettre d'Information
Mai 2019 - Edition Spéciale

Pose de la première pierre du futur Pôle de Valorisation des Déchets Résiduels du SEVADEC

Discours de Claude Saint-Joly, Président de Octeva lors de la Cérémonie de la première pierre au SEVADEC

Le 16 mai dernier, Claude Saint-Joly, Président-Directeur général de Urbaser Environnement et Président de Octeva, et Guy Allemand, Président du SEVADEC, en présence de Natacha Bouchart, Maire de Calais et Vice-présidente de la région Hauts-de-France, ont procédé au geste inaugural lors de la cérémonie de la pose de la première pierre du futur Pôle de Valorisation des Déchets Résiduels.

Cette cérémonie a réuni plus de 170 personnes dont les élus du territoire, le personnel du SEVADEC, de Octeva et les entreprises partenaires du projet.

Elle concrétise une phase essentielle de ce projet, celle de l’obtention de l’autorisation d’exploiter qui a mobilisé l’ensemble des équipes de notre groupement aux côtés de celles du SEVADEC, depuis le mois de juin 2017, date de l’attribution de ce marché à notre groupement, constitué des entreprises suivantes : 

  • OCTEVA, filiale du groupe URBASER ENVIRONNEMENT et du groupe DALKIA WASTE ENERGY ;
  • EIFFAGE CONSTRUCTION Côte d’Opale ;
  • POLYNOME, Cabinet d'architecture.
Ce nouveau Pôle de Valorisation, qui sera érigé dans un délai de 16 mois, suivi d’une période de démarrage et d’exploitation de près de 5 ans, permettra de valoriser près de 52 000 t/an de déchets constitués de :
  • 44 300 t/an de déchets ménagers résiduels ;
  • 5 500 t/an de tout-venant issu des déchèteries ;
  • 1 500 t/an de refus du centre de tri ;
  • 900 t/an d’encombrants collectés au porte à porte.
Cette valorisation permettra la production de :
  • 2,6 millions de m3 de biométhane par an qui seront réinjectés dans le réseau ;
  • 6 500 t/an de Combustible Solide de Récupération (CSR) de haute qualité, dont la valorisation ne fait aucun doute dans la filière « cimentière » ;
  • Environ 14 000 t/an d’amendement organique de qualité répondant aux besoins des agriculteurs locaux.
Inaugural ceremony of the future MSW treatment plant of SEVADEC

Claude Saint-Joly a tenu à rappeler lors de son dis-cours, « que le traitement par tri-méthanisation de la fraction organique des déchets ménagers résiduels, avec production d’un biogaz qui sera réinjecté dans le réseau GRDF, avec valorisation de cette fraction organique sous forme d’un amendement organique de qualité, avec production d’un Combustible Solide de Récupération de qualité issu des refus de tri et destiné aux filières de cimenterie, est non seulement compatible avec la mise en place de collecte sélective de fermentescibles mais complémentaire à cette dernière. En ce sens, il est précurseur d’une filière innovante et optimale de traitement des déchets ménagers résiduels lorsque la valorisation thermique des déchets ménagers par incinération a été écartée par les territoires ». 

Speech of Claude Saint-Joly, President of OCTEVA

Guy Allemand a notamment précisé que cette nouvelle unité allait compléter efficacement le Centre de Valorisation du SEVADEC (constitué du centre de tri des emballages, du centre de valorisation par méthanisation des biodéchets et des déchèteries) en portant le taux actuel de valorisation des déchets de 54 % à 92 %, ce qui fera du SEVADEC l’un des Syndicats de traitement les plus vertueux. Le Président a également souligné que la principale force du SEVADEC résidait dans l'uni-té des élus, qui ont toujours su conjuguer à la fois pragmatisme et innovation, afin d'atteindre les objectifs de performance et préserver l'environnement.

Natacha Bouchart, quant à elle, a salué le travail réalisé par Guy Allemand et son Directeur, Laurent Letren, et a rappelé que ce projet, soutenu par Grand Calais Terres & Mers et par la Région les Hauts-de-France et représentant un investissement de 40 millions d’euros, constituait un outil de traitement pionnier en faveur de l’écologie, de l’économie et de l’emploi. 

Direction de la Publication : Bertrand Hyllaire — Photographies © Michel Guilbert — 04 67 99 41 00 — Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.— www.urbaserenvironnement.fr