Lettre d'Information
Juin 2019

Deux succès majeurs pour Urbaser Environnement
sur le Marché du Traitement des déchets ménagers en France

Urbaser Environnement remporte le contrat d’exploitation de l’Unité de Valorisation Energétique d’Isséane


Urbaser Environnement remporte le contrat d’exploitation de l’Unité de Valorisation Energétique d’Isséane

Urbaser Environnement sera le futur exploitant de l’Unité de Valorisation Energétique d’Isséane du Syctom, l’Agence métropolitaine des déchets ménagers, à partir du mois de septembre prochain, pour une durée de 99 mois, soit 8 ans et 3 mois.

Urbaser Environnement a été notifiée par le Syctom, ce 20 juin 2019, du marché d’exploitation de l’Unité de Valorisation Energétique d’Isséane. Ce marché représente un chiffre d’affaires total d’environ 220 M€.

En fonctionnement depuis 2008, cette unité, située à Issy-les-Moulineaux, en bordure de Seine, d’une capacité de traitement de 510 000 t/an, reçoit les déchets de 22 communes membres du Syctom. Elle produit de la chaleur permettant de chauffer près de 80 000 logements, et de l’électricité pour l’autoconsommation du site et la vente sur le réseau EDF. A elle seule, elle transforme quotidiennement, en énergie, le quart des déchets ménagers gérés par le Syctom.

Accroissement de la performance énergétique

L’offre d’Urbaser retenue par le Syctom assurera un accroissement significatif de la performance énergétique, permettant d’augmenter la livraison de vapeur à la CPCU, la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain. Elle apportera également des réponses concrètes en matière de continuité de service public et de pérennité de l’installation, avec notamment la mise en œuvre d’un logiciel de contrôle de combustion nouvelle génération et d’un programme de Gros Entretien Renouvellement (GER) à la hauteur des enjeux.

Maintien de l’ensemble du personnel

L’ensemble du personnel d’exploitation sera repris au sein de la future société d’exploitation, “Issy Urbaser Energie”. Urbaser s’est engagée à ce que tout le personnel, y compris les nouvelles embauches, relèvent du statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières.

Inscrire Isséane dans une démarche de développement durable

Urbaser Environnement a mis l’accent sur la notion de développement durable qui sera intégrée au processus de certification développé pour Isséane.

A travers son engagement sur les certifications ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 18001 et ISO 50001, Urbaser a choisi d’optimiser les performances du site dans le cadre du suivi environnemental, notamment en limitant les consommations électriques et thermiques.

Urbaser Environnement améliorera également la réduction de l’empreinte environnementale en transportant 92 % des mâchefers par voie fluviale.

Cette installation compte parmi les plus grandes Unités de Valorisation Energétique en France en terme de capacité de traitement, suivi de près par l’UVE de la Métropole Aix-Marseille Provence construite et aussi exploitée par Urbaser.

 Claude Saint-Joly« En exploitant demain, pour le compte du plus important Syndicat de France, cette Unité de Valorisation Energétique, véritable fleuron technique, environnemental et architectural pour le territoire, Urbaser Environnement confirme son rôle d’acteur majeur du traitement des déchets ménagers sur le marché français. »

Claude Saint-Joly, Président-Directeur général de Urbaser Environnement

Urbaser Environnement est sélectionné pour le Marché Public Global de Performance relatif à la conception, la réalisation, l’exploitation de la future unité de traitement des déchets ménagers résiduels de Trifyl

Urbaser Environnement est sélectionné pour le Marché Public Global de Performance relatif à la conception, la réalisation, l’exploitation de la future unité de traitement des déchets ménagers résiduels de Trifyl
Vue générale de l'unité de traitement des déchets de Trifyl

Le Syndicat mixte départemental Trifyl, dans le Tarn, a retenu l’offre d’Urbaser pour le marché de construction et d’exploitation de la future unité de traitement des déchets ménagers résiduels. Le groupement lauréat, mené par Urbaser Environnement, est constitué des entreprises Socotrap, Albert & Fils, Touja, chargées de la réalisation des ouvrages de génie civil et bâtiments, et Alliage Architectes, chargée de la conception et de l’intégration architecturale.

Cette usine disposera d’une capacité de traitement de 91 000 t/an pour les déchets ménagers, de 11 000 t/an pour le tout-venant de déchèteries triés et de 8 000 t/an pour les biodéchets (option).

Ce projet s’inscrit dans l’objectif de répondre aux nouveaux enjeux fiscaux, réglementaires et économiques en matière de déchets, incitant à :

  • la réduction de la part des déchets enfouis ;
  • une production d’une énergie renouvelable : le biométhane ;
  • une absence de retour au sol de la matière organique ;
  • un développement de la filière CSR (Combustibles Solides de Récupération).

Le groupement a conçu une installation nouvelle génération valorisant pleinement le potentiel énergétique contenu dans la fraction organique par la technologie de méthanisation Valorga. Cette unité sera en mesure de produire 64 000 MWh/an de biométhane et plus de 40 000 MWh/an de chaleur produite par la combustion in situ d’une partie des CSR qui servira au séchage de la fraction restante destinée à l’industrie cimentière. Elle assurera également une valorisation des matières recyclables (métaux ferreux, aluminium, PET, PEHD…). Le taux de valorisation ainsi obtenu, sera supérieur à 80 %, minimisant ainsi le recours à l’enfouissement.

La quantité de biométhane produite, réinjectée dans le réseau de gaz naturel, est équivalente à la consommation annuelle de près de 5 500 logements chauffés au gaz.

Sur le plan architectural, cet ensemble sera parfaitement intégré avec une architecture résolument moderne et disposera d’un parcours pédagogique tout public, lieu de sensibilisation et de découverte.

Le marché confié au groupement mené par Urbaser Environnement représente, selon les options qui seront définitivement retenues par Trifyl, un montant d’environ 150 millions d’euros dont environ 90 millions d’euros d’investissement.

 Claude Saint-Joly« Au-delà du savoir-faire et de la maîtrise technologique de nos équipes, ce projet dé- montre que la filière tri-méthanisation des ordures ménagères résiduelles avec production de CSR et valorisation maximale du potentiel énergétique des déchets, répond aux enjeux environnementaux et économiques des collectivités locales. »

Claude Saint-Joly, Président-Directeur général de Urbaser Environnement

Direction de la Publication : Bertrand Hyllaire — Rédaction : Laurent Massié — 04 67 99 41 00 — Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.— www.urbaserenvironnement.fr